P1030161

Edgard Bouchet est l’un des derniers accordéonistes de la grande tradition des musiciens de bals qui ont accompagné le développement de l’accordéon en Corrèze. Fidèle aux couleurs de la firme « Dedenis », il est connu pour sa cadence et son répertoire de mélodies de « sautières » propres à son territoire des plateaux bas-corréziens de Juillac. À près de 80 ans, il est aujourd’hui un témoin privilégié et lucide, attaché aux particularismes et aux spécificités du jeu d’accordéon en Massif-Central.

Les trois catégories de musiciens

 

«… Les vieux, ils comptaient trois catégories de musiciens :
• les professionnels qui jouaient sur parquet, parce qu’avant la guerre, moi je m’en rappelle, certains musiciens avaient leur propre parquet qu’ils montaient dans les fêtes. Ils pouvaient jouer aussi bien du folklore que du musette.
• alors après, il y avait les musiciens de batteuse, d’un degré bien inférieur mais qui jouaient des fois aussi bien que les autres.
• et les musiciens qui gardaient les vaches.

Alors les vieux, quand ils parlaient comme ça, ils disaient :
« Ten !, un musicien de batteuse » (en parlant le premier)
« Oh pff ! un musician per gardar la vaca ! »
Et ça c’est typique. »

E. B., Brive, le 4 février 2008.

Sautière du Pré Grand (comp. E. Bouchet)


E. B., Brive, le 4 février 2008.

La bourrée des bouteilles (trad.)


E. B., Brive, le 4 février 2008.

Cf. aussi les chroniques « Trad’envol »  sur la fabrique d’accordéons en corrèze