Montage-photo-Feroce-mecanique_713pxW

Cie M. et Mme Tout le Monde / Laurent ROUSSEAU

Mécanismes sonores / Projections vidéo / Instruments inventés / Danse contemporaine.
Spectacle sur la poésie du quotidien… Une structure métallique supportant des dizaines de lutheries imaginaires construites à partir de matériaux et objets recyclés, vidéos projetées sur un frigo, un quatuor de camping, une danseuse amplifiée et des personnages lunaires… 12h de montage.

La presse en parle

Polychlorure-de-vinylophone_713pxW
Spectacle en tout point extraordinaire, « la Féroce Mécanique des Jours » est un curieux assemblage de sons géniaux à base d’objets recyclés, de danse, de vidéo… qui fabrique de la poésie… (La Nouvelle République).

Des machines invraisemblables, le dodéklaxophone (dispersion d’un ensemble de 12 avertisseurs automobiles dans le lieu de diffusion du spectacle alimentés par un aspirateur recyclé en partition électrique), le biglassophone (verres de cristal frottés- à la mode des fins de repas de mariage-et mis en rotation par des électrophones modifiés, changement d’harmonies par un astucieux système de vases communicants), le pétancaouïr (projection de boules métalliques dans un dédale de gouttières formant un parcours de quinze mètres semé de rebonds sur bidons et entonnoirs), instruments inventés, lutheries imaginaires et danseuse amplifiée… (France-Culture).

L’œuvre de Laurent ROUSSEAU, « la Féroce Mécanique des Jours « , représente l’art avec un grand A, celui dont on n’a jamais fini d’apprendre et dont on s’émerveille à chaque instant. Brillant d’ingéniosité et d’une drôlerie enfantine… (La Nouvelle République).

Voilà pour l’image, celle d’un grand bazar qui n’en est rien tant la musique des objets finement calculée s’enchaîne à la perfection… (Le Courrier de l’Ouest).

La Féroce Mécanique des Jours est un spectacle qui prouve qu’on peut faire de la musique avec n’importe quoi, il suffit d’avoir pas mal de génie. Il a été donné 4 fois au théâtre de GRASSE, a fait le plein à chaque fois et a rassemblé le plus jeune et le plus adulte des publics !… (Nice Matin).

L’œuvre multifacettes nous réapprend l’enchantement… il est rare de trouver une telle cohésion dans le jeu des interprètes lorsqu’on met en présence des cultures aussi éloignées… (Nouvelles).

Voir aussi l’entretien auprès de Laurent Rousseau par les Nouvelles musicales en Limousin.