arton96.jpgJean-Pierre Moutoulatchimy, animateur au Cercle des amitiés créoles de la Creuse et musicien du groupe réunionnais-creusois Faham, nous fait part du projet de festival des musiques traditionnelles « Réunion-Limousin » prévu le premier week-end de juillet 2001 à Guéret (23).

NMCL : Comment est né ce projet ?
J.-P. M.: Ce projet de festival existait il y a déjà dix ans au sein du Cercle des Amitiés Créoles de la Creuse, mais c’est dans le cadre d’un programme de coopération « Creuse-Réunion-Limousin » qui, au départ, concerne uniquement la domaine de la formation, que sa mise en place a pu se concrétiser. Au travers de cette manifestation, nous développons donc la partie culturelle de cet échange (musique et théâtre).

NMCL : Pourquoi ce souhait de rencontre et d’échange ?
J.-P. M.: Nous constatons que les Réunionnais vivent plutôt en vase clos musicalement et que les groupes ont vraiment du mal à sortir de la Réunion pour des raisons en grande partie financières mais aussi parce que cette musique n’a pas encore vraiment percé en métropole. Il n’y a jamais eu un réel travail fait au niveau des maisons de disque pour faire connaître cette culture musicale. D’où l’importance, à travers ce festival, de créer une dynamique d’échanges musicaux entre la Réunion et le Limousin.

NMCL : Qu’est-ce qui vous assure que ce festival permettra de construire de réels échanges entre musiques d’origines différentes et non pas seulement de les juxtaposer ?
J.-P. M.: Cette ouverture sur d’autres cultures existe déjà dans la tradition musicale réunionnaise qui s’est enrichie d’instruments venus d’ailleurs et qui se sont perdus depuis. Alors, nous voudrions réinstaurer cette fusion et dire que dans la musique réunionnaise, il est possible aussi d’intégrer des instruments comme la chabrette, le violon, ou la cornemuse du Centre. Notre groupe Faham en a fait l’expérience avec Jean-Jacques Le Creurer et Félicie Verbruggen, musiciens traditionnels creusois, suite notamment à une rencontre musicale sur le disque des « Maçons de la Creuse ».

NMCL : Dans quelle mesure ce projet est en lien avec votre expérience de métissage ?
J.-P. M.: De part notre histoire de réunionnais-creusois, arrivés en Creuse en 1966, il a fallu que l’on s’adapte et ça n’a pas été une chose tout à fait facile. Mais avec le recul, nous réalisons que nous avons acquis un autre regard sur la musique réunionnaise, une autre manière de l’interpréter. Quand on commençait à faire de la musique, on jouait avec les groupes locaux (orchestre de musette, etc.). Cette expérience musicale nous a beaucoup enrichi car aujourd’hui on a notre propre façon de concevoir la musique. Celle-ci prend appui sur les base musicales réunionnaises le Maloya et le Sega mais aussi sur le chant à quatre voix par exemple. Une des dernières chansons que j’ai écrite s’intitule doub’kiltir (double culture). Les paroles décrivent les relations entre notre vécu réunionnais et creusois. Nous somme aujourd’hui plus creusois que réunionnais, mais nos racines sont restées intactes. Au travers ce festival, c’est cette expérience de métissage que l’on a envie de faire partager.

NMCL : Quelle forme va prendre ce festival ?
J.-P. M.: Le festival, va durer deux jours, le 6 et 7 juillet à la salle polyvalente de Guéret. Il débutera le vendredi soir par un concert avec trois groupes : un groupe de la Réunion Pat jaune, un groupe du Limousin Alamont et le groupe Faham qui est un peu le métissage des deux et qui interprète une musique réunionnaise vue de la métropole. Tout au long de ce festival, une exposition présentera le Limousin et la Réunion ainsi que leurs musiques traditionnelles respectives et un marché permettra de faire connaître en même temps les spécialités du Limousin et les produits de la Réunion (épices, légumes etc…). Le samedi, il y aura aussi un stage de danse animé par le groupe réunionnais de Lyon Chocas, spécialiste de la danse réunionnaise Maloya et Séga ainsi que par Jean-Jacques Le Creurer pour la partie danse traditionnelle limousine. Tous les gens qui vont participer à ce stage réaliseront un travail d’expression corporelle à partir des pas de bases de ces deux traditions. En fin d’après midi, on a pensé à un apéro-concert (au punch) avec trois petits groupes : deux de la Creuse (CAP23 et le Trio La Margoulette) et le chanteur réunionnais Ti Clair. A 21 heures sur scène, on pourra voir et entendre le groupe de la réunion Mélanz Natyon (dix musiciens), le duo traditionnel Limousin Eschantits (composé de Bernard Comby et d’Olivier Peyrat) et le groupe de danse Chocas (dix danseurs et danseuses). Le côtoiement de ces groupes tout au long du festival sera propice à des moments de fusion musicale

NMCL : Vos soutiens ?
J.-P. M.: Les Conseils Généraux et Régionaux Creuse Réunion Limousin, [l’ADIAM 23->www.adiam.creuse.com/], le CRMT en Limousin. De plus, dans ce festival, nous voulions créer une dynamique au niveau de la Ville de Guéret. En travaillant avec la municipalité et l’Union des commerçants de la Ville de Guéret, notre souhait serait que ce soit toute la ville qui vive au rythme du festival. Et puis on implique les radios : France-Bleue Creuse, France Inter et Radio France Outre-mer et la presse locale (L’Écho et la Montagne).

NMCL : Comment comptez-vous pérenniser ce festival ?
J.-P. M.: Il faut déjà que l’on fasse nos preuves sur le premier festival et on fera ce qu’il faut. Par ailleurs, un partenariat est à construire entre les structures de développement musical du Limousin et de la Réunion. Le responsable des Musiques actuelles de la Réunion est déjà très sensible à cela. Il est invité à ce festival à rencontrer notamment son homologue Olivier Durif, Directeur du CRMT en Limousin, afin que cette initiative puisse déboucher sur un projet plus global : celui de la création d’un pôle musical « Océan Indien » à Guéret. Nous espérons que cette manifestation attirera des gens de toute la région du Limousin et que cette coopération Creuse-Réunion-Limousin se traduira aussi ultérieurement par la venue de groupes du Limousin à la Réunion. Si cela marche bien, ça va être grandiose !

Propos recueillis par Dominique Meunier (CRMTL) pour les Nouvelles Musicales en Limousin, n° 68, juillet-septembre 2001.

Renseignements

Jean-Pierre MOUTOULATCHIMY
Cercle des Amitiés Créoles de la Creuse
Maison des Associations
11 rue Braconne – 23000 GUÉRET
Tél. / Fax : 05 55 52 67 49